[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Lavi a woz

La vie  change de couleurs !

de rose, elle devient pourpre,

de pourpre elle devient noire,

Elle change de couleurs…

Quand l’amour meurt, quand il devient deuil…

 

 

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Lwa m’al pwomennen

J’ai beau chercher, je ne trouve pas d’issue…

L’ange de la mort m’a tant guetté, qu’à présent nous cheminons ensemble…

Je suis en quête de l’arbre de vie.

Je le cherche pour en rapporter les fruits à mes petits…

Tel est mon rêve, tel est mon souhait :

Que je le trouve pour qu’ils en goûtent la sagesse!

 

 

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Makandal

Je n’ai pas choisi de naître. Pourquoi choisir de mourir ?

Allez! Laissez-moi partir que je poursuive ma route !

Je veux vivre libre!

Loin de vos maisons de servitude…

D’ailleurs,

vos condamnations m’importent peu…

je ne m’en remets pas aux jugements des hommes !

Général Dessalines ! Toi, le « grand héros de notre Indépendance »… Dis leur !

Même sans armes à canon, n’étais-je pas au cœur du combat?

Là! bien avant toi…

Même sans uniforme, n’étais-je pas de ceux qui t’ont inspiré l’ambition de libérer tous les nôtres ?

« brisons les chaînes de l’esclavage !»

Tu étais encore aux seins quand mes clameurs déchiraient le silence de la nuit…

De mon côté, je n’ai fais qu’être fidèle à mon nom:

 En m’appelant « Makanda », ma mère Kongo voulait que je prenne en charge la « famille »,

que je me montre responsable !

Mais, aujourd’hui, on s’en moque…

On prend mon nom pour insulte:

Makandal, le nègre d’Afrique, le  nègre débarqué,…

Makandal,…le nègre des bois, le nègre caché, …

 Le poison, L’homme de peau sale ! 

Ils peuvent bien rire,…

rire de moi…

Mais mes chaînes sont cassées !

Jamais plus quiconque ne m’appellera « François » !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]